Tuesday, August 8, 2017

New Website for Canadian Pet Businesses

Your conduit to all things pet business in Canada

The PIJAC Canada website has a tonne of information so when we began the revamping of our site we wanted to make sure it was even easier to find what you're looking for.  With this in mind we broke it down into new sections specific to business, consumers and of course the members portal with all the benefits that come with it.  

We've made some helpful modification to the navigation and drop-down menus for both desktop and mobile versions.  We have also enhanced the layout of our content so it's easier to get more from a quick read through.  The blog is now located directly on the site and our other resources are still available such as: 
Take 120 seconds to visit www.pijaccanada.com and see how, more than ever we are your conduit to all things connected to pet business in Canada.  We hope you enjoy your new website.






Nouveau site Web pour les entreprises canadiennes dédiées aux animaux de compagnie


Nous sommes votre conduit pour tout ce qui concerne les entreprises d’animaux au Canada

Le site de PIJAC Canada possède une tonne d’informations, alors lorsque nous avons commencé le projet, pour faciliter l’accès à vos recherches; nous avons divisé le site en de nouvelles sections spécifiques aux entreprises et aux clients et, bien sûr, à notre portail des membres qui comportant tous leurs avantages.

Nous avons effectué quelques modifications utiles à la navigation et aux menus déroulants pour les versions d’ordinateur de bureau et mobiles. Nous avons également amélioré la disposition de notre contenu pour obtenir une lecture plus rapide. Le blogue est maintenant directement dans le site et nos autre ressources sont toujours disponibles, comme:
Prenez 2 minutes pour visiter www.pijaccanada.com et découvrez à quel point nous sommes plus que jamais l’entrée à toutes les choses liées à l’industrie de l’animal de compagnie au Canada. Nous espérons que vous appréciez notre nouveau site Web.

Thursday, July 20, 2017

Feux de forêt en C.-B. – Mise à jour

Nous sommes en étroite communication avec nos membres de la Colombie-Britannique qui surveillent la situation des feux de forêt en cours et prennent le pouls des endroits où de l’aide est demandée.

Voici ce que nous savons pour le moment :
- Les centres d’évacuation de Prince George et de Kamloops reçoivent de nombreuses personnes et leurs animaux de compagnie, mais parviennent à répondre à la demande selon nos dernières nouvelles. Si vous recevez des nouvelles du contraire, merci de nous en aviser.
- Plusieurs semi-remorques remplis de produits et de fournitures ont été envoyés de Vancouver vers les secteurs touchés et les refuges où les animaux de compagnie sont hébergés.
- Deux refuges de Cloverdale et Chilliwack ont ouvert leurs portes ce week-end et de l’assistance pourrait être demandée dans ces secteurs, particulièrement sous forme de bénévolat. Si vous connaissez des gens dans la région ou si vous êtes disponibles, n’hésitez pas à communiquer avec ces refuges.
- Si vous aimeriez faire un don monétaire, vous pouvez donner à la CDART (Canadian Disaster Animal Response Team) ou à la BCSPCA et demander que votre don serve à l’aide aux victimes des incendies.
- Une fois de plus, tout le monde se retrousse les manches pour aider de toutes les façons possibles. Des détaillants de toute la province acceptent les dons et font eux-mêmes des dons à différents organismes. Des entreprises telles que Bosley's, Petland, Petcurean, Rolf C Hagen et Pan Pacific font également leur part. N’hésitez pas à nous raconter comment vous participez à la crise et ce que vous avez vécu.



Certaines régions sont toujours en état d’urgence et les informations et demandes d’assistance nous parviennent encore surtout par le bouche à oreille. Si vous apprenez qu’un nouveau secteur a besoin de soutien, veuillez appeler notre bureau au 1-800-667-7458 poste 111 ou nous écrire à executiveoffice@pijaccanada.com


Tuesday, July 18, 2017

BC Wildfire - Update

 We have been in close contact with our members in British Columbia monitoring the situation surrounding the wild fires and checking on areas where assistance is needed.

Here's what we know so far: 
  • Evacuation centers in Prince George and Kamloops are busy with people and their pets and, from what we've heard, are managing so far.  Should you hear differently please let us know.
  • There have been several large tractor trailers of product and supplies sent up from Vancouver to the impacted areas and to the shelters where the pets are being housed.
  • Two shelters in Cloverdale and Chilliwack opened this weekend and there may be local need in these areas, especially for volunteers to help out.  If you have people in the area or are available to volunteer give these places a call. 
  • For people looking to donate funds, have a look at CDART (Canadian Disaster Animal Response Team) or the BCSPCA and specify for the fire victims.  
  • Once again everyone has stepped up to help any way they can. Retail members across the province are collecting donations and making donations of their own. Companies such as Bosley's, Petland, Petcurean, Rolf C Hagen, and Pan Pacific are all pitching in.  Please let us know about your efforts and your experiences. 



 The situation remains in urgent response mode so notification of where assistance is needed comes in by word of mouth mostly.  Call the office 800-667-7458 x 111 or email executiveoffice@pijaccanada.com if you become aware of an area where assistance is needed.




Friday, July 14, 2017

PARLEZ AU NOM DE VOTRE ENTERPRISE

PARLEZ AU NOM DE VOTRE ENTERPRISE
La préparation de lois et règlements


Les divers paliers de gouvernement invitent souvent PIJAC Canada à participer à la préparation de réglementations. Généralement, nous essayons de nous impliquer le plus tôt possible dans ce processus, de préférence avant même la rédaction de la première ébauche du document.

Dans certains cas, PIJAC est même invité à collaborer au processus de consultation, permettant ainsi aux décideurs de tirer profit de notre information et de notre expertise. C’est surtout aux niveaux fédéral et provincial qu’on fait appel à cette collaboration.

Parfois, nous prenons connaissance de la réglementation seulement une fois le processus bien enclenché. Ces situations, qui se produisent le plus souvent au niveau municipal, sont évidemment plus difficiles et peuvent être évitées.

De simples mesures prises par votre entreprise peuvent contribuer à minimiser les surprises et vous permette de vous impliquer dès le début dans le processus. En adoptant un comportement proactif, vous obtiendrez des résultats plus favorables. Voici comment réaliser ces objectifs.

Faire connaître votre entreprise

Rien ne surpasse l’implication d’une entreprise locale, directement touchée par la réglementation. Dans bien des cas, PIJAC Canada ne peut même pas faire de présentation, les représentants des gouvernements et les membres des comités préférant donner la parole aux   « locaux ».

En tant qu’entrepreneur et contribuable, il est essentiel de bien connaître les représentants de votre collectivité (conseillers, échevins, etc.) et de leur présenter votre entreprise. Il en va de même pour les fonctionnaires municipaux. Il est important qu’ils sachent que vous êtes un entrepreneur sérieux, que votre entreprise est bien gérée et que vous exigez d’être consulté sur tout ce qui touche à votre mode de vie.

Soyez prêt à présenter votre entreprise

Rassemblez toutes les lettres des clients, les témoignages et les coupures de presse qui illustrent la qualité de votre entreprise dans le domaine des soins aux animaux, le service à la clientèle et la participation communautaire.

Assurez-vous de garder les rapports d’inspection des divers agents chargés de l’application des règlements qui visitent votre entreprise (inspections annuelles, autres visites, etc.). Ces documents devraient être conservés dans un endroit particulier et être disponibles sur demande, de même que les lettres des professionnels avec lesquels vous faites affaire tels que les fournisseurs d’animaux vivants, les professionnels des soins aux animaux, (vétérinaires, toiletteurs, techniciens en santé animale, dresseurs).

Tout ce qui atteste de votre intérêt pour les soins aux animaux, du service à la clientèle et de votre participation communautaire est extrêmement utile. Gardez disponibles les certificats de formation et les prix décernés à vous ou à votre personnel et qui témoignent de votre engagement dans les soins aux animaux, le service à la clientèle et l’implication communautaire.

Formez votre propre groupe de soutien

Assurez-vous d’obtenir le soutien de vos collègues et concitoyens. Si c’est nécessaire, demandez à vos clients de défendre vos intérêts auprès des conseillers, de signer les pétitions et de vous appuyer, non seulement par écrit, mais également en personne en faisant des présentations aux réunions du conseil.

Assurez-vous d’établir des contacts avec les médias et d’obtenir leur appui. Ne sous-estimez pas la valeur des médias locaux. Conservez des copies des articles de journaux et des reportages qui mettent en valeur votre entreprise ou votre personnel. Des publicités régulières dans les journaux locaux peuvent également vous être très utiles. Vous pouvez aussi utiliser les médias sociaux pour présenter votre point de vue et vous assurer des appuis.

Impliquez-vous

Votre meilleur porte-parole au niveau municipal est vous-même et vos collègues propriétaires  d’ entreprises. La collaboration est cruciale. Tout ce qui implique un front commun est bénéfique. PIJAC Canada peut fournir de la documentation, de l’information, des statistiques et des lettres de recommandation, mais cela aura peu d’effet sans votre participation directe.

Soyez persistant n’abandonnez pas!


Documentez toutes vos discussions et vos réunions avec les fonctionnaires municipaux. Conservez des copies de toute la correspondance reçue et envoyée. Rappelez-vous que le dénouement des situations politiques peut changer rapidement, d’un côté comme de l’autre. La diligence est de mise jusqu’à la fin.

Regulatory Preparedness SPEAKING FOR BUSINESS



Regulatory Preparedness
SPEAKING FOR YOUR BUSINESS

PIJAC Canada is often asked to participate in regulatory exercises at all levels of government. As a rule, we always try to get involved at the earliest possible time in the process, preferably before the first regulatory draft is written.

In some cases, we are invited to the consultation process, where we are able to contribute information and expertise to assist the decision makers. This situation is most often experienced at the federal and provincial levels.

In some situations, we only find out about the regulation further along in the process. Obviously this is a more difficult situation. This is a something we experience most often at the municipal level. This doesn’t have to be the case.

Simple steps taken by your business can help minimize surprises and get you into the process early, allowing you to be pro-active and helping you in achieving a more favourable outcome. Here is how you go about doing this.

1) Make your business known

While PIJAC Canada can get involved, nothing beats the involvement of a local business, one that stands to be directly affected by this regulatory exercise. In many cases, PIJAC Canada is not even allowed to make a presentation, government officials and committee members preferring to hear from the “locals”.

As a business operator and tax payer in the community, it is imperative that you get to know your government representative (councillor, alderman etc.) and that he/she gets to know your business. The same goes for the appropriate city staff. It is important that they know you are a serious business operator, that you run a sound operation and that you absolutely want to be consulted on any issue that might affect your livelihood.

2) Be ready to showcase your business

Start gathering all letters from clients, testimonials, press clippings that demonstrate the quality of your business in the area of animal care, customer service, community involvement, etc. attesting to the quality the service you offer.

Make sure you keep inspection reports from the different law enforcement agents that visit your business (annual inspections, other visits, etc.). These should be kept in one place and be readily available when the time comes to use them. Letters from the professionals you work with such as livestock suppliers, animal care professionals (vets, groomers, animal health technicians, trainers) should also be kept and be ready if need be.

Anything attesting to your focus on animal care, customer service and community involvement is extremely helpful. Keep handy copies of training certificates, awards for you and your staff that provide evidence of your commitment to animal care, customer service and community involvement.

3) Build your own support group

Make sure to gather the support of the people around you. If the need arises, enlist the help of your customers in talking to their councillors, signing your instore petition and supporting you in writing but also in person by making presentations at the different council meetings.

Make sure to develop your media contacts and enlist their help. Do not underestimate local media. Keep copies of all press articles, columns that showcase your business or your staff. Regular advertising in the community paper can be very helpful. Social media can also be used to help explain your position and gain support.

4) Get involved

Your best advocate in a municipal issue is yourself and your fellow business operators. Collaboration is crucial. Anything you can do to present a united front is beneficial. PIJAC Canada can provide with materials, information, statistics, and our own letters to council, but this will have little effect without your direct involvement.

5) Be persistent don’t quit


Make sure to document all your discussions and meetings with city officials. Keep copies of all the correspondence received and sent. Remember that the outcome in these political situations can change quickly favoring one side over another. Remaining diligent to the end is key.

Wednesday, June 28, 2017

Le récipiendaire du prix ICÔNE, Louis McCann















Louis McCann a passé les 40 dernières années à travailler dans le secteur des animaux domestiques. Dès l’âge de 16 ans, il a travaillé à nettoyer les chenils de la SPCA de Montréal. Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences avec un diplôme en gestion de la faune, Louis a travaillé dans les rangs de la SPCA en tant que directeur des enquêtes sur la cruauté et directeur du département de la faune. Louis a rejoint PIJAC Canada en 1991 en tant que directeur de PIJAC Québec. Peu après, il est devenu le directeur exécutif de PIJAC Canada (Conseil consultatif mixte de l’industrie [RS1] des animaux domestiques du Canada). Au cours de ses années de travail pour la SPCA, il s’est engagé dans de l’industrie [RS2] des animaux de compagnie et a vu la véritable passion pour les animaux de compagnie qui s’en dégageait. Il a également vu une occasion de tirer parti de son expérience de protection des animaux afin de créer un organisme créditable offrant des ressources pour promouvoir de l’industrie [RS4] des animaux de compagnie responsables.

Depuis 26 ans, Louis a été le principal représentant des intérêts de l’industrie [RS5] des animaux de compagnie au Canada, y compris : les fabricants, les distributeurs, les détaillants et les fournisseurs de services de soins pour animaux de compagnie. En combinant sa propre expertise avec celle de partenaires gouvernementaux et d’autres organismes de protection des animaux domestiques, Louis a augmenté les exigences de l’industrie canadienne des animaux domestiques. Il y est arrivé grâce à un développement innovant des protocoles de santé, des programmes canadiens de formation aux soins des animaux*, des directives municipales et provinciales, des recommandations sur les meilleures pratiques pour les entreprises et la promotion de pratiques saines en matière de soins aux animaux et pratiques d’élevage dans tous les secteurs de l’industrie des animaux domestiques.

Sur la scène internationale, Louis a été le chef de file du développement des pavillons canadiens dans les événements mondiaux pour animaux de compagnie (Interzoo, Zoomark) et dans des missions à l’étranger (Chine, Japon, Russie). Sous l’égide de PIJAC Canada, les entreprises canadiennes devenaient [RS6] ainsi admissibles à un financement de voyage, faisant de leur participation une réalité. La volonté de Louis de placer PIJAC Canada comme facilitateur et ses relations cohérentes avec les organismes fédéraux ont aidé les entreprises à se qualifier. Cela a permis à de nombreuses entreprises d’accéder aux marchés étrangers, ce qui n’aurait pas été réalisable sans son initiative et son leadership. Louis a également représenté le Canada au Comité de l’IPAC (Comité international d’association des animaux de compagnie) lors de manifestations commerciales internationales depuis plus de 15 ans.

Le bien-être des animaux est au centre des préoccupations de Louis McCann, comme en témoigne son choix précoce d’emploi et de carrière. Sa campagne « Le bien-être animal, c’est l’affaire de tous » est l’un des meilleurs exemples de son engagement. La campagne incarne tout ce en quoi il croit au sujet du bien-être animal et de qui en est responsable. Indépendamment de la région du monde animal dont quelqu’un vient, travailler ensemble pour améliorer et soigner nos animaux de compagnie reste le plus important. Louis a collaboré pour former la ‘’National Companion Animal Coalition’’, réunissant les quatre associations majeures de l’industrie des animaux domestiques au Canada : La Fédération canadienne des sociétés humanitaires, l’Association canadienne de médecine vétérinaire, le Canadian Kennel Club et PIJAC Canada, en plus de l’ajout de la participation du gouvernement fédéral. Ensemble, ils ont abordé des problèmes de standardisation nationale des micropuces et des lecteurs, créant une définition convenue des [RS7] usines de chiots, une liste de vérification d’approvisionnement pour les consommateurs et un document sur la [RS8] position d’interdiction de race, pour n’en nommer que quelques-uns. Une des premières choses que Louis mentionne à chaque employé est sa philosophie de collaboration plutôt que de confrontation, car c’est la seule façon de protéger les animaux et [RS9] que les entreprises vraiment du succès.

C'est aussi cette philosophie qui l’a aidé à se forger une crédibilité auprès des organismes gouvernementaux provinciaux et fédéraux. Lorsqu’il a été confronté à des cas de tularémie, de grippe aviaire et d’ESB, le gouvernement canadien a appelé Louis directement pour lui demander assistance pour fournir des informations et diffuser massivement des détails vitaux dans l’industrie des animaux domestiques. Au cours des années, il a créé un conduit fiable qui a gagné la confiance du gouvernement canadien, sachant qu’il peut y faire appel à tout moment. Un exemple récent est le moment où le gouvernement du Québec a appelé Louis pour commenter sa nouvelle législation provinciale sur le bien-être des animaux, en s’adressant à la Commission parlementaire à l’appui du projet de loi 54 qui a modifié le Code civil du Québec afin que les animaux ne soient plus considérés comme des biens, mais plutôt comme des êtres qui ont des sentiments et des besoins biologiques.

Durant l’exercice de ses fonctions, Louis a facilité plus de 80 foires commerciales pour PIJAC Canada, créant ainsi des occasions d’affaires pour les compagnies d’animaux domestiques à travers le pays et aux États-Unis. Il a traité des centaines de défis municipaux et provinciaux avec beaucoup de succès et parfois quelques échecs, mais n’hésitant jamais à croire qu’il est juste de défendre l’industrie. On l’a souvent entendu dire : «Si vous voulez être le leader et tracer un sentier, il vaut mieux être prêt à recevoir des branches dans le visage et continuer à avancer».

Du sauvetage des phoques dans le port de Montréal à l’intervention dans les assemblées législatives provinciales du Canada et sur la scène internationale, Louis McCann est l’une des principales autorités sur la question des animaux urbains.

* Les programmes originaux ont été possibles grâce à la générosité de PIJAC (US) et ont été élargis et mis à jour régulièrement pour répondre aux besoins et aux marchés canadiens.